06 14 42 52 66

contact@objectifduras.com

Jour : 31 mars 2020

LES PASSEURS DE MÉMOIRE DU PAYS DE DURAS: CLASSE DE l’ÉCOLE PRIMAIRE 1960 AVEC LES NOMS DES ÉLÈVESLES PASSEURS DE MÉMOIRE DU PAYS DE DURAS: CLASSE DE l’ÉCOLE PRIMAIRE 1960 AVEC LES NOMS DES ÉLÈVES

Classe 1960 De gauche à droite debout : Josiane Ginestal, Denise Mondin, Kinette Robin, Renée Marchat, Lucien Sigala, Marie Claude Chastier, Marie Thérèse Dal Picol, Christiane Bossard, Marie Claude Pommier et Monique Sarlandie. Deuxième rang debout devant Mr Sigala de gauche à droite : Jean Jacques Ducourt, Jean Paul Laillette, Françis Boutiton, Claire Guyot, Huguette […]

LES PASSEURS DE MÉMOIRE DU PAYS DE DURAS: LE VÉLO D’AUREL PAR RENÉ BLANCLES PASSEURS DE MÉMOIRE DU PAYS DE DURAS: LE VÉLO D’AUREL PAR RENÉ BLANC

Le vélo d’Aurel  Il l’avait acheté chez Mimile, le vendeur de cycles mobylettes, motos, très connu sur le pays. Aurel était fier de son vélo. Il répétait, « qu’à peine tu pédalais, il me faisait filer à des allures de dingue. Les jeunes qui font les athlètes et même les courses de vélo, n’ont jamais pu […]

LES PASSEURS DE MÉMOIRE DU PAYS DE DURAS: LES CHASSES D’AUREL PAR RENÉ BLANC (suite 1)LES PASSEURS DE MÉMOIRE DU PAYS DE DURAS: LES CHASSES D’AUREL PAR RENÉ BLANC (suite 1)

Les Chasses d’Aurel Suite 1  Les oies sauvages Parmi les passereaux qui traversent à l’automne notre belle vallée du Dropt nous connaissons les oies sauvages et leur vol en triangle. Bestioles sans saveurs aussi appelées grues. Quand vient le soir, harassées par un trop long vol elles descendent en criaillant pour se poser et passer […]

LES PASSEURS DE MÉMOIRE DU PAYS DE DURAS: LES CHASSES D’AUREL PAR RENÉ BLANCLES PASSEURS DE MÉMOIRE DU PAYS DE DURAS: LES CHASSES D’AUREL PAR RENÉ BLANC

Les chasses d’Aurel : texte de René Blanc  Aurel, était un sympathique bonhomme, célibataire de surcroît, chasseur impénitent, diseur de couillonnades à la vérité débordante. Ce n’était pas un menteur, mais un déformateur et transformateur de faits véridiques vécus par lui et ses amis .Cela provoquaient une incrédulité et des rires.  Les pinsons :  Par les hivers […]