06 14 42 52 66

contact@objectifduras.com

LES PASSEURS DE MÉMOIRE DU PAYS DE DURAS: TINTIN THOMAS, UNE HISTOIRE QUI AURAIT PU MAL FINIR……


Une histoire qui aurait pu mal finir ….

Parmi nos passeurs de mémoire, il s’en trouve toujours quelques uns qui ont des histoires savoureuses à raconter ; Elles sont dites dans le creux des oreilles, parfois en patois, ou encore en français, mais déclenchant des rires très souvent. Certaines ne doivent pas être déontologiquement racontées quand elles correspondent à des personnages publics ayant existé et dont les descendants existent encore.  

Celle qui suit, tout à fait vraie, aurait pu être dramatique. C’était sans compter sur l’insouciance de la jeunesse, puisque l’auteur devait  avoir 16 ou 17ans. Elle se passe dans les années 70/71, avant que Tintin,  l’âne à Thomas surnommé par certain « Bin Blan* » ne prenne sa retraite. 

Notre jeune apprenti électricien travaillait pour son employeur, dans une rue de Duras. Une poubelle métallique ornait toujours la porte, afin de jeter détritus et autres bricoles. Cette pauvre poubelle était arrosée chaque jour par un chien de petite taille qui appartenait à une famille connue. Chasser le chien, un jour, un autre, notre apprenti un jour en a eu marre.  

Il a eu alors l’idée «  saugrenue », il faut bien le dire, d’électrifier un fil autour de la poubelle ! Le chien arrive comme les autres jours … et lève la patte !! 

«  Cagniou ! cagniou ! cagniou ! fit le chien qui partit à la vitesse de l’éclair vers la halle toute proche…ne touchant pratiquement plus pattes à terre… Cela fit rire notre jeune homme. Les heures passent,  et Thomas vient à son tour, vider cette poubelle avec Tintin qui l’attendait ! 

Le pauvre homme se met à hurler, ayant pris le « jus » …. Si l’on ne se rappelle plus les jurons qu’il a dû émettre, notre jeune apprenti en rit encore …. Heureusement pour  lui, qu’il n’a pas  eu l’idée de lever «  la jambe » pour un besoin naturel….

A ce jour, notre apprenti qui  a grandi au sein de la cité de dire : «  fallait être con quand même ! » 

Dany Blanc  

PS  « Bin blan » voulait dire vin blanc dans la bouche de Thomas qui ne maîtrisait pas bien le  français.     

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :