C’ETAIT LUNDI SOIR POUR LA FÊTE DE LA MADELEINE À DURAS (suite 1)